Du bon usage de l’influence

Du bon usage de l’influence

Il devient de plus en plus difficile pour les marques de se faire entendre sur le web. Dans cette optique, la mise en place d’une stratégie d’influence peut sembler la solution idéale à tout marketeur souhaitant gagner en visibilité et toucher un public plus large. Le marketing d’influence permet en effet de s’appuyer sur la crédibilité et la visibilité de certains blogueurs experts de leur sujet pour faire passer un message.

Le marketing d’influence reste néanmoins une arme à double tranchant qui, si elle n’est pas mise en œuvre correctement, peut s’avérer désastreuse pour l’image de la marque.

Quelles sont donc les questions à se poser avant de mettre en oeuvre une campagne de RP Blogueurs ?


1. Les bases de la relation client ont-elle été posées ?


Si votre produit n’est pas bon ou si votre service clients n’est pas au point, mieux vaut ne pas lancer de campagne de grande ampleur, vous risqueriez de générer un bouche à oreille négatif autour de votre offre.

Privilégiez plutôt une approche collaborative avec les blogueurs. Ce sont des experts de leur sujet susceptibles de vous faire d’excellentes suggestions. Impliquez les dans la réflexion autour de vos services et  valorisez leur expérience, ils vous permettront d’améliorer la qualité et la pertinence de votre offre.


2. Mon produit est-il conversationnel ?


Mettre en place une campagne d’influence destinée à développer le bouche à oreille lorsque l’on représente une marque sexy ou grand public, oui ! Mais que faire si ma marque ou les produits que je propose ont un faible pouvoir conversationnel ?

Il vous faudra dans ce cas imaginer une expérience qui sublimera votre marque et l’ancrera dans un sujet plus large. Faites jouer votre créativité, racontez une histoire mettant en scène votre produit ou vos services permettant d’impliquer le blogueur et de lui donner envie de parler de votre marque.


3. L’initiative que je propose est-elle pertinente pour ma marque ?


L’approche que vous avez imaginée reflète t’elle votre positionnement ? Met-elle votre produit ou votre marque sous son meilleur jour ? Va t’elle permettre à l’influenceur de comprendre l’essence de votre offre ? Est-elle réalisable dans le temps et avec les ressources disponibles ? Permet-elle de générer les retombées escomptées ? S’adresse t’elle au bon public ?

Avant même de lancer votre campagne, notez les objectifs de celle-ci et demandez vous si ce que vous vous proposez de faire répond bien à ces objectifs. Par exemple, si votre objectif est de supporter le lancement de votre boutique en ligne, imaginez un dispositif permettant à l’influenceur d’amener du trafic sur votre site (un jeu concours qu’il pourra organiser sur son blog par exemple, ou un code promo dédié à ses lecteurs) . Si votre objectif est de mettre en valeur les fonctionnalité innovantes de la nouvelle application mobile que vous lancez, ciblez des influenceurs tech et proposez leur de tester vos produits en avant première. Si votre objectifs est de créer l’excitation avant un lancement, envoyez à vos ambassadeurs des goodies qui donneront envie d’en savoir plus. Si votre public est un public B2B, visualisez le processus d’achat et les motivations sous-tendant celui-ci et ciblez les quelques profils clés experts du sujet jouant un rôle dans ce processus, etc.

4. Les blogueurs que je souhaite cibler sont-ils de bons ambassadeurs pour ma marque ?


Identifiez les influenceurs s’exprimant autour de vos sujets de prédilection ou de sujets connexes.  Vérifiez leurs profils et demandez vous si l’image qu’ils reflèteront de vous est cohérente avec celle que vous souhaitez offrir. Dans quels termes s’expriment t’ils ? Leur ton de voix et le vocabulaire utilisé correspondent ils à vos valeurs ? Les images qu’ils diffusent sont-elles de qualité ? Les analyses proposées suffisamment approfondies et documentées ? Quel est leur degré d’influence concernant vos sujets ?

 

5. L’initiative que je propose est-elle attractive pour le blogueur ?


Les blogueurs, pour la plupart, ne sont pas rémunérés pour leur travail. Ils bloguent par passion. Votre communication, pour être relayée, doit donc servir un but social pour l’influenceur :

  • Valoriser son expertise : le blogueur contribue, par son expertise, à construire la marque ou ses produits

  • Lui permettre d’être précurseur sur un sujet : envoi de l’information en avant-première

  • Lui permettre d’affirmer sa différence : envoi de l’information en exclusivité

  • Lui permettre de construire la relation avec son lectorat : organisation de petits jeux concours sur son blog permettant aux lecteurs de gagner vos produits ou leurs dérivés

  • Lui permettre de tisser des liens avec d’autres influenceurs partageant la même passion : organisation d’un événement rassemblant plusieurs blogueurs

  • Ou tout simplement, lui permettre de nourrir sa créativité et son inspiration : organisation d’un évènement engageant permettant d’expérimenter votre offre de manière originale


6. Le plus est l’ennemi du bien


Comme le dit l’adage, il vaut mieux faire moins et bien que beaucoup et mal. Cela se vérifie également pour le marketing d’influence.

Proscrivez la communication de masse, privilégiez un échange personnalisé, traitez vos ambassadeurs comme des VIP, faites leur sentir qu’ils sont uniques. Construisez la relation petit à petit, blogueur par blogueur, inscrivez la dans la durée. Assurez vous d’être disponible à tout moment pour répondre à leurs questions, vos influenceurs n’en seront que plus fidèles et prolixes.

 

 7. Visibilité vs. crédibilité


L’influence n’est pas juste une question de visibilité, c’est aussi une question de crédibilité.

Un influenceur n’est pas juste influent grâce au trafic qu’il reçoit sur son site ou qu’il génère sur le vôtre. Sur certains sujets niches, des blogs à faible trafic peuvent représenter un potentiel important pour une marque dés lors qu’ils sont identifiés par leurs lecteurs comme des experts du sujet. Souvent moins sollicités, ils apprécieront l’intérêt que vous leur portez et ne vous en seront que plus reconnaissants.

Sur certains sujets comme le lancement d’une nouvelle technologie, on pourra également préférer un lancement en deux étapes : une première étape de test en univers contrôlé auprès de blogueurs experts mais à l’influence moyenne, suivie d’une phase de recettage si nécessaire puis d’un lancement plus conséquent auprès de blogueurs bénéficiant d’une visibilité plus importante.

 

 8. La première prise de contact est déterminante pour le succès de votre action


Si on vous parlait comme dans une pub, répondriez vous à un email ? Probablement pas. De même, les blogueurs s’attendent, lorsque vous prenez contact avec eux, à ce que cette prise de contact soit entièrement personnalisée. Prenez connaissance de leurs écrits, expliquez clairement et dès le début de votre email ce qui vous amène à le contacter lui et pas un autre, faites lui sentir qu’il fait partie d’un petit nombre de privilégiés invités à prendre part à votre initiative.
Ce blogueur est important pour vous ? Faites le lui sentir dès les premiers échanges, vous augmenterez votre taux de retour.
Testez aussi votre email d’abord auprès d’une petite dizaine de blogueurs afin d’évaluer son efficacité. Si votre taux de réponse est trop bas, modifiez votre message et testez d’autres objets.

 

Dans l’ensemble, construire une relation avec un influenceur ressemble à s'y méprendre à la construction d'une amitié solide : cela nécessite d’y passer du temps, de trouver des points communs, de construire un réel échange dans la durée, de passer ensemble des moments de qualité et de partager un peu de soi.

Illustration : Lou Brooks

 

0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply